oubli mot de passe
login Inscription | Abonnement

05.03.2013, 12:54
Actualisé le 05.03.13, 12:58

Glencore et Xstrata affichent des bénéfices en forte chute en 2012

Le géant des matières premières Glencore et son voisin le groupe minier Xstrata affichent tous deux un bénéfice en forte chute en 2012, marqué par des éléments spéciaux. La mégafusion des deux sociétés zougoises, maintes fois retardée, est désormais reportée au 16 avril.

Le numéro un mondial des matières premières Glencore affiche un bénéfice net distribuable aux actionnaires en chute de 75% à 1,004 milliard de dollars (946 millions de francs). Hors éléments exceptionnels, le profit net s'est replié d'un quart à 3,06 milliards, selon les résultats préliminaires publiés mardi.

Le groupe établi à Baar (ZG) a pu en revanche étoffer l'an dernier son chiffre d'affaires de 15%, à 214,5 milliards de dollars, soutenu par le négoce de pétrole en forte hausse. Au niveau opérationnel, son résultat d'exploitation ajusté EBIT s'inscrit en baisse de 17% à 4,47 milliards.

2013 au lieu de 2012

A l'instar de son voisin et actionnaire, le groupe minier Xstrata a publié mardi, dans un communiqué séparé, un résultat net préliminaire en chute de 79% de 1,18 milliard de dollars, grevé par les charges. Hors ces effets, le bénéfice net a reculé de 37% au regard de l'année précédente, à 3,65 milliards.

Le résultat d'exploitation EBIT de la société anglo-helvétique sise à Zoug s'est péjoré de 43% sur un an à 4,79 milliards de dollars. Contrairement à Glencore, le chiffre d'affaires de Xstrata a également fléchi de 7% et ressort à 31,62 milliards.

Annoncée en février, la mégafusion entre Glencore et Xstrata attend désormais le feu vert des autorités de régulation chinoises. Initialement prévue au terme de 2012, la finalisation maintes fois retardée est désormais agendée au 16 avril prochain.

Le 22 janvier, les autorités sud-africaines de la concurrence ont accepté la fusion. Deux mois plus tôt, la Commission européenne avait donné elle aussi son aval, mais sous condition, Glencore devant mettre fin à ses contrats en Europe avec le numéro un mondial du zinc, le belge Nyrstar.