Réservé aux abonnés

Les joueurs français viennent-ils s’épanouir dans les clubs neuchâtelois?

Les mesures sanitaires ont entraîné une forte baisse du nombre de licenciés dans les clubs de football amateur français. Les clubs neuchâtelois proches de la frontière française en tirent-ils profit? Voici notre enquête sur le sujet.
06 sept. 2021, 19:58 / Màj. le 17 sept. 2021 à 05:04
Les Brenets (ici Ben Driss El Rhandor, en noir) effectuent peu de transferts.

Le football amateur français suffoque sous les mesures sanitaires depuis de longs mois. Le passe sanitaire est devenu obligatoire pour accéder aux installations sportives, lors des matches comme des entraînements, pour toutes les personnes majeures, bénévoles compris. Ce laissez-passer deviendra obligatoire en France pour les mineurs âgés de 12 ans et plus également, à partir du 30 septembre.

A lire aussi : Football: le FCC passe quatre buts au Team Vaud M21

Cette situation, associée aux licences pas encore valid&ea...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an