Réservé aux abonnés

Sport pour tous? Ou sport pour toutes?

Le sport est ouvert à toutes et à tous. Mais financièrement, être un homme ou une femme sur un terrain peut, selon le sport que l’on pratique, changer considérablement la donne. Exemple avec le hockey sur glace dans le canton de Neuchâtel.
16 juin 2019, 05:30 / Màj. le 16 juin 2019 à 05:30
A gauche, le hockeyeur (Léo Wunderlin) touche le plus souvent des dédommagements et parfois une salaire. A droite, la hockeyeuse (Camille Huwiler) doit tout payer elle-même, du patin au casque.

Le hockey sur glace, un sport d’hommes? Fini cette époque-là. Depuis les années 1980, les femmes elles aussi jouent de la crosse sur des patins à glace.

A la différence des garçons, elles sont obligées de protéger leur visage par une grille. «Un visage de femme, c’est plus précieux qu’un visage d’homme», nous explique avec conviction Léo Wunderlin, joueur d’Université Neuchâtel. «Et pour les mecs, une petite cicatrice sur le front ou sous le menton, ça fa...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois