Réservé aux abonnés

Le Conseil d’Etat s’oppose au projet d’un Grand Conseil paritaire hommes-femmes

Un Grand Conseil composé exactement de 50 hommes et de 50 femmes. Ce pourrait être le cas dès 2021 si les députés, puis le peuple, acceptent cette modification constitutionnelle proposée par la gauche. Cependant, le Conseil d’Etat s’y oppose. Ce qui énerve le PS.
15 mai 2019, 17:09 / Màj. le 15 mai 2019 à 10:15
Le Grand Conseil neuchâtelois pourrait être composé, dès 2021, de 50 hommes et 50 femmes.

Ce n’est pas la première fois que le parti socialiste est fâché avec le Conseil d’Etat, pourtant composé en majorité de ses représentants. Dernière escarmouche en date, l’opposition du gouvernement à la proposition d’imposer la parité exacte hommes-femmes pour les trois prochaines élections du Grand Conseil dès 2021.

Cette proposition fait suite à une motion du groupe socialiste, acceptée par le Grand Conseil en février 2018 sous forme de postulat. Elle prévoit de ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois