Réservé aux abonnés

Les robots passeront-ils à la caisse?

18 mars 2017, 01:12
/ Màj. le 18 mars 2017 à 00:01
DATA_ART_11025491

La question fait débat grâce à Xavier Oberson, professeur de droit à l’Université de Genève. Comment récupérer les impôts et les cotisations sociales perdus à cause du recours croissant aux robots dans l’industrie et les services? Voilà une interrogation qui n’a rien de farfelu. En France, le candidat socialiste à la présidence française, Benoît Hamon, en a fait un argument de campagne. Il faut anticiper l’une des révolutions les plus drastiques que va vivre le XXIe siècle.

Xavier Oberson, est-ce que l’idée de taxer les robots n’est pas une thèse trop en avance sur son temps?

Le thème de la taxa...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois