Réservé aux abonnés

Les parieurs échapperont au fisc

Le Parlement fédéral se dirige vers une exonération des gains des jeux de loterie et des paris sportifs, à l’instar de ce qui se passe dans les pays voisins.
29 mars 2017, 00:55
/ Màj. le 29 mars 2017 à 00:01
Gottschalk mit Juerg Langmeier im Sattel, links, gewinnt den GP der Stadt Maienfeld in einem packenden Finish vor  Strong Enough, geritten von Christophe Monjon, rechts, in einem Cross County ueber 5400 Meter und einem Preisgeld von 25'000 Franken, am Sonntag, 9. Oktober 2005, an den Internationalen Pferderennen von Maienfeld. (KEYSTONE/Arno Balzarini) SCHWEIZ PFERDERENNEN MAIENFELD

Baigné de soleil et de jazz, le café fribourgeois ne ressemble guère à un historique bar PMU. Mais au fond de la salle, quelques hommes scrutent sur un écran les chevaux galopant sur un hippodrome français.

Un des clients pose ses béquilles pour nous montrer ses mises: à peine une quinzaine de francs au total. Ses gains? «Minimum 450 francs par semaine», répond l’élégant quinquagénaire. Le jackpot, ce n’est pas pour aujourd’hui. Mais il pourrait venir prochainement... de Berne.

Disparité cantonale

Le Conseil fédéral veut défiscaliser tous les gains de loterie, y compris des courses hipp...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois