Réservé aux abonnés

Le cloud, un nuage de pollution numérique

Toute dématérialisée qu’elle soit, notre consommation numérique nécessite des ressources matérielles gigantesques et énergivores, rappelle Bérénice L’Epée en s’appuyant sur le livre de Guillaume Pitron, «L’Enfer numérique – Voyage au bout d’un like», qui décrypte les enjeux écologiques de notre utilisation d’internet.
25 oct. 2021, 18:00 / Màj. le 25 oct. 2021 à 18:08
«Les dommages causés à l’environnement découlent d’abord des milliards d’interfaces (tablettes, ordinateurs, smartphones) qui nous ouvrent la porte d’Internet», écrit Guillaume Pitron.

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an