Pas de plantes comme souvenirs de voyage

Petit rappel: il est interdit de ramener dans ses bagages certaines plantes exotiques tandis que d'autres nécessitent un permis d'importation. Ce afin d'éviter l'introduction en Suisse de maladies ou de ravageurs, comme les mouches mineuses.
07 août 2015, 13:54
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les malfrats se sont servis dans les petits véhicules qui transportent les bagages.

A la veille des vacances d'été, l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) rappelle qu'il est interdit de ramener dans ses bagages certaines plantes exotiques ou qu'elles nécessitent un permis d'importation. Cette mesure évite l'introduction en Suisse de maladies ou de ravageurs, comme les mouches mineuses.

Ces directives sont souvent ignorées, écrivent l'OFAG et Agroscope lundi. Jusqu'en 2012, le nombre d'importations illégales a constamment augmenté, pour se maintenir à environ de 180 cas ces deux dernières années.

Les infractions découvertes concernaient principalement des plantes, des graines, des fruits, des légumes ou des fleurs coupées non autorisés, provenant d'Asie en particulier. Or l'introduction de mouches mineuses, par exemple, peut entraîner des dégâts considérables dans les serres de légumes ou de plantes ornementales.

Insectes polyphages

En se nourrissant dans les feuilles et les tiges, les larves creusent des galeries caractéristiques appelées mines. Les mouches adultes se nourrissent de sève, que les femelles font jaillir en piquant les feuilles. Ces insectes sont polyphages et peuvent donc se nourrir d'un grand nombre d'espèces végétales.

Les personnes qui souhaiteraient tout de même ramener un souvenir végétal doivent s'informer des dispositions légales en vigueur sur le site de l'OFAG. De plus, près de 25'000 espèces de plantes ne peuvent être introduites en Suisse qu'avec une autorisation du pays exportateur.