Costa Gavras censuré

02 août 2015, 18:45
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Le nouveau musée de l'Acropole va couper quelques scènes d'un court métrage de Costa Gavras sur l'histoire du Parthénon à la suite de protestations de la puissante Eglise orthodoxe grecque. Le réalisateur a dénoncé une «censure inacceptable».

Le film, destiné à informer les visiteurs du musée inauguré en juin, raconte notamment comment les premiers chrétiens ont saccagé le monument, qui date du Ve siècle avant J.-C., pour marquer leur rejet du paganisme.

Le réalisateur grec, connu pour ses films engagés, parmi lesquels «Z», «L'aveu» ou encore «Porté disparu», a fourni une séquence d'une minute quarante secondes pour ce film de présentation d'une durée totale de treize minutes. Une scène montre des personnages en aube s'attaquant au temple.

«Nous ne voulons offenser personne», a expliqué dimanche le directeur du musée, Dimitris Pantermalis. «Nous retirerons cette scène de la séquence qu'il (Costa Gavras) nous a donnée», a-t-il dit, précisant qu'une scène de douze secondes serait coupée.

«Il s'agit d'une censure inacceptable», a réagi Costa Gavras sur la chaîne de télévision privée Mega TV. «Ce que le clergé a fait à l'époque en fracassant les statues, il le fait aujourd'hui (au film)», a-t-il ajouté. «S'ils veulent le diffuser ainsi, mon nom ne peut pas figurer au générique». /ats-reuters-afp