L’ancien Conseiller d’Etat neuchâtelois Fernand Cuche écrit à nos aînés

Chaque jour, «ArcInfo», ses partenaires médias et les EMS proposent une lettre adressée aux personnes les plus concernées par le Covid-19. Aujourd’hui, c’est le tour de l’agriculteur et ancien Conseiller d’Etat neuchâtelois Fernand Cuche.
15 avr. 2020, 05:30
/ Màj. le 15 avr. 2020 à 05:30
Lettre-aines-FernandCuche

Lignières, la Combe du sapin, 15 avril 2020

Chers aînés,

Le pic épeiche tambourine près de la maison. Il s’est manifesté très discrètement durant l’hiver. Depuis quelques jours il tambourine depuis le lever du soleil. Lorsqu’un mâle mène une cour active, il peut émettre 500 à 600 roulements de tambour par jour, audibles jusqu’à une distance de 800 mètres. Quel vacarme! Pas de quoi effrayer les oiseaux de plus petite taille qui s’y mettent aussi avec des chants plus mélodieux…

Depuis quelques semaines j’observe trois chevreuils qui savourent les jeunes pousses d’un champ d’épeautre sous la forêt. Mercredi, je suis monté en tracteur à la clairière pour refaire les clôtures. Ils étaient là, au soleil, à l’abri de la bise. J’ai arrêté le moteur, et durant une demi-heure je les ai observés, admirés. Je me disais que depuis l’enfance je les vois les chevreuils, mais c’est la première fois que je reste immobile, patientant jusqu’à les perdre de vue. Ils sont remontés tranquillement dans la forêt.

Dans ce même pâturage boisé, après les rares chutes de neige, au matin j’ai observé les traces du lièvre. Il ne m’a pas offert la possibilité de l’admirer, tout comme en ce début de printemps. Je lui en veux un peu; je soigne cet espace en pensant à lui. Il se fait désirer, il la joue un peu chochotte. Ce soir je monterai discrètement jusqu’à l’orée de la forêt. Assis au pied d’un grand sapin, j’attendrai l’arrivée de la nuit, et s’il ne vient pas, je me consolerai en regardant le ciel.

Ce matin, le soleil s’est levé à 6 heures 30, une boule rouge à l’horizon. Vers 10 heures, à la pause du matin, il est blanc, flamboyant, le roi de la lumière. Les panneaux solaires s’activent pour chauffer l’eau et produire de l’électricité. Je n’entends plus le pic épeiche, il prend aussi sa pause ou alors il a rencontré une compagne qui le supplie de la jouer un peu plus discrètement, plus intime…

Vous pensez que je la joue un peu trop bucolique. Alors, entrons dans le dur. Au volant de leurs tracteurs mes voisins paysans épandent du fumier, du purin, hersent les prairies, épandent des engrais. En forêt, les bûcherons tirent sur la poignée des gaz de la tronçonneuse, les engins de débardage sont à l’action pour sortir les derniers arbres de la coupe de bois. Oui c’est aussi cela la campagne au printemps.

En pensant à l’isolement dans lequel vous vivez pour vous protéger du virus, je me suis dit que je partagerai avec vous un temps de ma vie campagnarde. Lorsque je retournerai dans le pâturage boisé, en forêt, et que j’entendrai le tambourinage du pic épeiche, lorsque j’admirerai les trois chevreuils et peut-être le lièvre un peu chochotte, vous serez dans mes pensées.

Tout de bon pour vous et vos proches.

 

 

 


A lire aussi: Toutes les lettres publiées

Ces lettres sont lues dans l’émission de la RTS «Porte-Plume» diffusée du lundi au vendredi de 11h à 11h30. Une opération en partenariat avec «Le Nouvelliste», «Le Quotidien jurassien», «Le Journal du Jura», «La Liberté», «La Côte» et le mensuel «Générations»

L’info solidaire par l’équipe d’«ArcInfo»
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction d’«ArcInfo» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.