Réservé aux abonnés

Covid-19: malgré les aides annoncées, des entreprises neuchâteloises du domaine des loisirs appellent à l’aide

Ces propriétaires d’escape room, de laser game, de centres de jeux vidéo ou de loisirs pour enfants du canton sont unanimes: sans un soutien conséquent de l’Etat, ils ne survivront pas. Les dernières aides annoncées ne les rassurent pas. Témoignages.
20 janv. 2021, 05:30 / Màj. le 20 janv. 2021 à 14:31
Estevan Comte (à g.) et Julien Invernizzi craignent de ne pas pouvoir rouvrir Next game, centre de réalité virtuelle à Neuchâtel.

«Si nous ne recevons pas d’aide de l’Etat, nous allons crever.» Ce cri du cœur vient de Julien Invernizzi, co-fondateur de Next game, centre de jeux vidéo en réalité augmentée ouvert à Neuchâtel.

Julien Invernizzi téléphonait à «ArcInfo» le 10 janvier. Depuis, le Conseil fédéral et le Conseil d’Etat neuchâtelois ont annoncé que davantage d’entreprises auront accès aux aides pour les cas de rigueur et que les procédures seront ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois