Réservé aux abonnés

Covid-19: à Val-de-Ruz, les mots d'Arlette pour contrer la morosité

Arlette Gentil n’accueille plus grand monde dans sa Maison des contes, à Cernier, coronavirus oblige. La Vaudruzienne est cependant appelée dans plusieurs écoles et elle a sorti quatrième livre, «Vyr le nain». L’occasion pour cette conteuse d’apporter une touche d’espoir avec ses mots.
01 févr. 2021, 14:03 / Màj. le 01 févr. 2021 à 14:44
Jeudi après-midi, l'ambiance était à la fête dans la Maison des contes d'Arlette Gentil. Plutôt rare depuis le début de la pandémie...

Les éclats de rire des bambins se sont faits rares à la Maison des contes de Cernier depuis l’apparition du coronavirus. Mais sa fondatrice Arlette Gentil ne s’est pas laissée abattre.

Après avoir été fermé durant le semi-confinement de mars, cet espace, créé en 2017 au rez-de-chaussée de sa demeure, peut désormais accueillir cinq personnes, conteuse comprise. Et faute de pouvoir recevoir le public dans sa demeure, cette Vaudruzienne a aussi conté ses histoires dans plusieurs coll&egrav...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an