Réservé aux abonnés

10 000 spectateurs en septembre: le boss du Chant du Gros reste dubitatif

Alors que le Conseil fédéral évoque des manifestations avec 3000 spectateurs en juillet et même 10 000 en septembre, l’organisateur du Chant du Gros reste prudent. «Il s’agit surtout d’une annonce politique», explique Gilles Pierre. «Pas question de partir tête baissée.»
29 avr. 2021, 18:00 / Màj. le 29 avr. 2021 à 18:00
En septembre 2019, Alain Berset s'était rendu au Chant du Gros où il avait été accueilli par Gilles Pierre.

Gilles Pierre, le patron du festival du Chant du Gros au Noirmont, a écouté avec la plus grande attention les propos du Conseil fédéral mercredi 27 avril sur les grandes manifestations. Notamment le projet de pouvoir accueillir 3000 spectateurs dès le mois de juillet et même 10 000 en septembre.

Le festival franc-montagnard a lieu traditionnellement le deuxième week-end du septembre. Alain Berset a-t-il donc fait une fleur à Gilles Pierre?

A lire aussi: Coronavirus: les rassemblements de 3000 personnes devraient &agrav...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois