Réservé aux abonnés

Une maison déconnectée faite de paille et de bois

Près d’Estavayer-le-Lac, l’ingénieur Marc Muller habite une maison entièrement autonome, pas connectée aux réseaux d’eau et d’électricité, qu’il a lui-même conçue et en bonne partie construite. Petit tour du propriétaire.
12 déc. 2019, 19:30 / Màj. le 12 déc. 2019 à 19:30
Pour récupérer le plus de chaleur possible, le bâtiment comprend de larges fenêtres du côté sud.

Le jour où Marc Muller nous accueille chez lui, le soleil est entièrement caché derrière d’épais nuages gris. Pourtant, les panneaux solaires disposés sur le toit de sa demeure de Châtillon, près d’Estavayer-le-Lac, produisent suffisamment d’électricité pour alimenter le bâtiment: «Le brouillard disperse la lumière, mais l’énergie arrive quand même. Et les systèmes photovoltaïques modernes parviennent très bien à la capter», explique l&rsq...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois