Réservé aux abonnés

Un week-end sans voiture (1/6): voyage en Appenzell, le pays du bleu et du vert

Durant l’été, «ArcInfo» vous propose des évasions sans voiture. Est-ce vraiment plus cher? Aujourd’hui, cap sur un poumon vert nommé Appenzell.
12 juil. 2019, 17:28 / Màj. le 12 juil. 2019 à 16:24
Du haut de l’Ebenalp, ce panorama restera, pour notre famille, l’un des plus beaux horizons jamais vus.

Appenzell Rhodes-Intérieures et ses paysages, ça se mérite. Nos trois enfants l’ont bien compris. Après les 4 heures de train nécessaires pour traverser la Suisse, le corps s’acclimatant tantôt à la canicule sur les quais de gare, tantôt à l’air surclimatisé des wagons, il ne fallait pas leur en conter. La promesse? Une expérience inoubliable et des paysages à couper le souffle.

Destination retenue pour ce week-end sans voiture, Wasserauen (AI), terminus de l’Appenzeller Bahn. Le h...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois