Réservé aux abonnés

Patricia, transgenre et ange gardien à Peseux

Patricia Sandoz a plusieurs vies: ce père de famille, ancien chargé de mission au Rwanda, a choisi de devenir une femme à 60 ans. Aujourd’hui, elle anime des ateliers plutôt atypiques pour les aînés. Ils adorent.
24 août 2018, 14:19 / Màj. le 24 août 2018 à 16:34
Patricia Sandoz, transgenre en transformation, personnalité atypique qui encadre des personnes âgées.

«Mes parents et mes enfants sont les seuls qui ont le droit de m’appeler comme ils veulent: Patrick, Patricia, Papa, c’est égal. Les autres, je leur accorde une erreur. A la deuxième, je sors le Colt.» Nous voilà avertis. Ce sera Madame. Maquillée avec soin, revêtue d’une élégante robe aux motifs de papillons, Patricia Sandoz éclate d’un grand rire, consciente de l’effet déstabilisant qu’elle produit sur les inconnus. «A l’âge de 3 ans, j’ai demandé ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois