Réservé aux abonnés

Des psychothérapeutes neuchâtelois doivent reverser 40 à 75% de leurs revenus à un psychiatre

Des psychologues-psychothérapeutes neuchâtelois dénoncent le système actuel de délégation qui les lie financièrement aux psychiatres, à qui ils doivent reverser 40 à 75% de leurs rev enus. Ils réclament l’abolition de ce modèle.
26 juin 2018, 16:49 / Màj. le 26 juin 2018 à 20:02
Les cabinets de psychiatrie n'arrivent pas à répondre aux nombreuses demandes.

La problématique a surgi lors du dernier café citoyen d’"ArcInfo" sur les coûts de la santé: pour être remboursés par l’assurance maladie de base, les psychologues-psychothérapeutes doivent travailler dans un cabinet médical, sous la responsabilité d’un psychiatre. C’est le modèle de la délégation. Le Conseil fédéral étudiait la possibilité de changer ce modèle de remboursement, mais les réflexions ont été gelées, par...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois