19.03.2014, 16:00  

Berne: le gaz de schiste ne pourra pas être foré dans le canton

chargement
Le forage par fracturation hydraulique nécessite une importante quantité d'eau.
(photo d'illustration)

 19.03.2014, 16:00   Berne: le gaz de schiste ne pourra pas être foré dans le canton

Energie - Le forage par fracturation hydraulique pour dénicher des gisements de gaz de schiste va être interdit dans le canton de Berne. Une victoire pour les Verts, les socialistes et le Parti évangélique.

Le canton de Berne va interdire le forage par fracturation hydraulique pour trouver des gisements de gaz. Le Grand Conseil bernois a adopté mercredi par 93 voix contre 47 une motion commune des Verts, des socialistes et du Parti évangélique contre ce type de forages.

Le Parlement a suivi l'avis du gouvernement qui avait manifesté son opposition à la fracturation hydraulique. Une majorité des députés estime que cette méthode pour trouver des sources d'énergie comporte des risques trop élevés pour l'homme et pour l'environnement.

Lors des débats, l'UDC a émis certaines réserves sur l'opportunité d'accepter la motion, estimant que la législation actuelle interdit déjà ce type de forage. Un avis partagé par certains élus radicaux qui ont aussi jugé superflue cette motion.

Produits toxiques

L'inscription de cette interdiction dans la loi ne se fera toutefois pas immédiatement. Cette mesure sera en effet inscrite dans la loi sur la régale des mines dans le cadre d'une prochaine révision. Le gouvernement estime que le droit en vigueur pose des exigences très élevées qu'un éventuel projet ne serait pas à même de remplir dans la pratique.

La fracturation hydraulique nécessite de grandes quantités d'eau mélangée à du sable et à un composé de produits chimiques en partie toxique. Cette pratique a entraîné de graves pollutions des eaux souterraines et des cours d'eau, a relevé le gouvernement. Cette méthode destinée à rechercher du gaz non conventionnel, le gaz de schiste, connaît un véritable boom aux Etats-Unis.

Neuchâtel ensuite

Les permis de prospection à durée limitée délivrés jusqu'ici dans le canton de Berne à Celtique Energie Petroleum Ltd permettent uniquement de mener des investigations à la surface. Une interdiction de la fracturation hydraulique n'aura pas de conséquences sur les projets de géothermie.

Le canton de Berne n'est pas le seul canton à s'opposer à ce type de forages. Neuchâtel va se pencher sur un projet de loi visant à instaurer un moratoire de dix ans sur les forages d'hydrocarbures. Le groupe britannique Celtique Energie prévoit de réaliser un forage exploratoire pour chercher du gaz dans le Val-de-Travers.

 
 


Top