30.11.2017, 09:18

Plaintes pour harcèlement à l'encontre de Yannick Buttet: les parlementaires consternés

chargement
1/2  

 30.11.2017, 09:18 Plaintes pour harcèlement à l'encontre de Yannick Buttet: les parlementaires consternés

Politique Sur sa propre demande, le conseiller national PDC Yannick Buttet a été suspendu de la vice-présidence du PDC suisse. Cette requête fait suite aux révélations de plaintes pour harcèlement. Plusieurs parlementaires se sont dit navrés, voire consternés.

Le conseiller national Yannick Buttet (VS/PDC) est suspendu de la vice-présidence du Parti démocrate-chrétien suisse, a indiqué le parti jeudi dans un communiqué. Le PDC fait état d'une procédure pénale engagée contre le Valaisan.

La mesure, prononcée à la demande même de l'intéressé, entre en vigueur avec effet immédiat, précise le parti. Celui-ci juge que toute atteinte à l'intégrité des personnes est "inacceptable".

Dans un article paru jeudi, le Temps indique que Yannick Buttet aurait été interpellé par la police dans le courant du mois de novembre. Les forces de l'ordre auraient été appelées par une femme que le conseiller national aurait relancé avec insistance jusque chez elle.

Le PDC du Valais romand sous le choc

Le PDC du Valais romand (PDCVR) est sous le choc à la suite de ces révélations. Il rappelle toutefois l'importance de la présomption d'innocence.

Serge Métrailler, président du PDC du Valais romand (PDCVR), a été "profondément choqué" par la teneur de l'article diffusé par Le Temps. "Le comportement qui y est décrit ne correspond pas du tout à l'image que j'ai de Yannick Buttet, que je connais depuis longtemps. Je n'ai pas non plus été témoin de tels comportements", a-t-il indiqué à l'ats.

"Désolantes en termes d'image"

Mais si les actes inappropriés à l'encontre de femmes décrits dans l'article sont avérés, ils sont "inexcusables, et cela quelle que soit l'appartenance politique d'un élu", souligne Serge Métrailler. Pour l'heure, le président du PDCVR tente de digérer les nouvelles "désolantes en termes d'image pour le parti mais bien plus encore pour l'entourage qui en subit les conséquences".

Pour l'heure, le PDCVR ne parle pas d'exclure Yannick Buttet de ses rangs, même si l'élu a été suspendu de la vice-présidence du parti national jeudi. Il rappelle l'importance de la présomption d'innocence.

Les présidences des chambres condamnent

"Les présidences des Chambres fédérales condamnent avec la plus grande fermeté toute forme de harcèlement sexuel", ont indiqué jeudi les services du Parlement. Cette prise de position intervient après l'annonce d'une plainte pénale déposée contre le conseiller national Yannick Buttet (PDC/VS).

Les présidences des Conseils vont examiner si des mesures de prévention et de sensibilisation doivent être prises. Le harcèlement sexuel est une forme de discrimination basée sur le genre. Il représente une atteinte à l’intégrité de la personne et a souvent de graves conséquences pour les victimes, poursuivent les services parlementaires.

Karin Keller-Sutter et Dominique De Buman rappellent que chaque membre des Chambres fédérales est responsable de son comportement.

 

ATS

À lire aussi...

PolitiqueLe conseiller national valaisan Yannick Buttet accusé de harcèlementLe conseiller national valaisan Yannick Buttet accusé de harcèlement

Top