31.01.2017, 00:01  

Le NUC et Colombier face à deux «monstres»

chargement
Elizabeth Campbell et Tabea Dalliard sont contraintes à l’exploit  si elles entendent éliminer Volero en demi-finale.

Le tirage au sort des demi-finales de la Coupe de Suisse n’a pas été tendre avec les deux équipes neuchâteloises qualifiées. Les filles du NUC ont hérité de Volero, avec un déplacement en prime à Oerlikon. Petits poucets du carré d’as final, les Colombinois recevront, eux, Amriswil, champion de Suisse en titre et actuel leader de LNA. Mieux loties, les Jurassiennes de VFM rendront visite à Aesch-Pfeffingen. Enfin, l’autre demi-finale masculine mettra aux prises Chênois à Näfels.

Pour les Neuchâteloises, dire qu’il s’agit du pire tirage est un doux euphémisme. L’épouvantail zurichois a remporté 11 des 12 dernières éditions de la Coupe et n’a plus perdu un match en Suisse depuis près de cinq ans. Mais, en bon chrétien, Silvan Zindel veut – doit – croire au miracle.

«Une qualification en finale n’est pas impossible, mais elle s’avère très, très, très difficile», concède le Saint-Gallois. «Cela dit, en prenant deux sets à Volero dimanche, Guin a démontré que les Zurichoises n’étaient pas aussi invincibles que les saisons précédentes. Et, de notre côté, nous sommes meilleurs que l’année dernière.»

Au collège des Mûriers, on accepte ce tirage avec philosophie. «On ne peut pas se plaindre, étant donné que nous avons eu plutôt de la chance jusqu’ici. Mais il va de soi que si nous avions pu choisir, nous aurions opté pour Chênois», convient Luiz Souza, entraîneur de Colmbier. «Or, contrairement à Amriswil, nous n’avons rien à perdre. Nous n’allons pas partir battus, mais jouer pour gagner. Sur un match, tout reste possible.»

Aide américaine?

Le mentor brésilien a déjà sa petite idée pour contrer l’armada thurgovienne. «Nous allons demander à Donald Trump de nous aider à construire un mur devant le filet», rigole-t-il. «Plus sérieusement, cette demi-finale constituera un moment fort pour mes joueurs qui auront l’opportunité de se mesurer à ce qu’il se fait de mieux actuellement en Suisse. Il faudra profiter du moment en prenant un maximum de plaisir.»

Les demi-finales auront lieu le dimanche 12 février prochain déjà. De quoi juste avoir le temps de s’équiper en conséquence pour s’attaquer à ces deux rocs. lme


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top