13.06.2012, 00:01  

Los Angeles, nouveau roi nord-américain

chargement

HOCKEY SUR GLACE - Les Kings remportent la NHL au sixième acte.

Los Angeles a remporté la première Coupe Stanley de son histoire en NHL. Dans leur antre du Staples Center, les Kings ont su saisir lundi la troisième chance qui leur était offerte en dominant les New Jersey Devils 6-1. Ils s'adjugent la série par quatre victoires à deux.

L'équipe californienne, qui disputait sa deuxième finale depuis la création de la franchise en 1967, a donc réussi là où son illustre devancière de la fin des années 1980 et du début des années 1990 (avec le légendaire Wayne Gretzky) avait échoué: remporter le prestigieux trophée. Lors de la première finale du club, en 1993, Gretzky et ses coéquipiers avaient perdu contre Montréal.

Pénalité fatale

Ce dernier match s'est sans doute joué à la 11e minute. Coupable d'une faute sur Rob Scuderi, Steve Bernier (Devils) écopait d'une pénalité de 5 minutes. A cinq contre quatre, les Kings pouvaient marquer à trois reprises par Dustin Brown (11'03''), Jeff Carter (12'45'') et Trevor Lewis (15'01''). La messe était dite.

Battu seulement par Adam Henrique à la 39e pour le 4-1, le gardien des Kings Jonathan Quick a réussi 17 arrêts. Il a été désigné comme le MVP des play-off. Il convient également de souligner les mérites du capitaine Dustin Brown et du Slovène Anze Kopitar, crédités tous deux de 20 points.

8e de la saison régulière

L'équipe entraînée par Darryl Sutter, nommé en cours de saison, est entrée dans l'histoire de la NHL à plus d'un titre. Elle est en effet la première équipe à avoir terminé 8e de sa Conférence, et donc arraché la dernière place pour les play-off, à s'adjuger le titre suprême. Mieux, il ne lui a fallu que 14 matches de play-off (4-1 contre Vancouver, 4-0 contre St. Louis, 4-1 contre Phoenix), record dans l'histoire de la ligue, pour atteindre la finale.

Mais Los Angeles a failli laisser une trace indélébile pour une autre raison, beaucoup moins glorieuse cette fois: victorieuse des trois premiers matches de la finale, elle a complètement relancé New Jersey en perdant les deux matches suivants. Alors que les observateurs commençaient à croire possible le sacre des Devils, emmenés par leur impressionnant gardien Martin Brodeur, Los Angeles a dissipé les doutes dès le premier tiers-temps du match no 6 sur sa glace.

" Cela fait 45 ans que cette ville attend cela, je suis très fier d'être le premier King à brandir la Coupe Stanley ", s'est félicité le capitaine Dustin Brown. SI


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top