24.02.2012, 00:01  

Deux étrangers sous pression

chargement
Deux étrangers sous pression
Par JULIAN CERVINO

HOCKEY SUR GLACE - Marco Charpentier et Benoît Mondou font face aux critiques.

Les deux étrangers du HCC ne répondent pas aux attentes durant ces play-off. Comme le dit Gary Sheehan, "les statistiques parlent d'elles-mêmes" . Marco Charpentier (un but et un assist en cinq matches) et Benoît Mondou (0 but, trois assists et un penalty décisif) ont un rendement nettement insuffisant. Avant le sixième match de la série contre Ajoie, ce soir à Porrentruy, ils ne se débinent pas.

Comment vivez-vous cette situation?

Marco Charpentier: La confiance est bonne. Nous avons disputé des bons matches, les résultats n'ont juste pas suivi. Si nous évitons certaines erreurs, la balance devrait finir par pencher de notre côté.

Benoît Mondou: Nous n'avons pas livré la marchandise au niveau des statistiques, c'est certain. C'est une question de confiance. Un petit but pourrait aider. Il faut provoquer la chance et oublier ce qu'il s'est passé durant la saison. Je dois aller de l'avant. Si je me concentre sur ce que je dois faire, ça va finir par se débloquer.

Comprenez-vous les critiques qui s'abattent sur vous?

Marco Charpentier: Ç a fait partie du métier. Quand les étrangers ne marquent pas, ils sont critiqués et c'est de bonne guerre. C'est sûr que ce n'est pas facile. Nous les ressentons forcément. Nous ne faisons pas exprès de ne pas marquer. L'effort est là et nous jouons quand même bien. Nous avons beaucoup d'occasions à chaque match, mais ça ne veut pas entrer. Il y a des passages comme ça dans une saison, c'est dommage que cela arrive pendant les play-off. Il faut espérer que les buts et les points tomberont lors des deux prochains matches.

Benoît Mondou: Je comprends les critiques. Nous ne sommes pas décisifs pour l'instant, il faut que nous le soyons maintenant.

Est-ce une question d'engagement?

Marco Charpentier: A part un match où j'ai été vraiment horrible (réd: le troisième), j'ai toujours travaillé fort. J'ai eu plusieurs occasions, comme lors du dernier match, mais sans marquer. Si ça rentre maintenant, tant mieux. Et même si je ne score pas et que l'équipe gagne, ce sera l'essentiel.

Benoît Mondou: Je peux assurer que, sur la glace, je me défonce. Les bonnes choses finissent par arriver quand on joue ainsi. J'espère que ça va finir par payer lors ce sixième match pour en provoquer un septième.

Le temps presse, quelles sont les solutions?

Marco Charpentier: Si je savais pourquoi les buts ne rentrent pas, je remédierai à la situation. Il faut donner crédit à leur gardien qui fait une très bonne série. Tout comme le nôtre, d'ailleurs. Il suffirait juste d'un but, même un peu chanceux pour que tout reparte dans la bonne direction.

Benoît Mondou: Il faut oser plus. On ne veut tellement pas commettre d'erreurs qu'on joue très simplement, mais il ne se passe rien. Donc, il s'agit de se libérer plus et de jouer avec plus de confiance. Maintenant, je dois être plus décisif.

Toute la pression retombe-t-elle sur vos épaules?

Marco Charpentier : Le hockey reste un sport d'équipe. Je sais qu'il y a beaucoup d'attentes autour des étrangers. Mais il ne faut pas l'oublier, nous sommes plus surveillés que les autres joueurs. Si on forme une bonne équipe, les autres joueurs peuvent apporter plus. On l'a vu mardi avec Steve Pochon, même si nous n'avons pas gagné. Ses deux gros buts auraient pu faire la différence. Et nous avons une équipe capable de passer.

Benoît Mondou: On connaît le rôle des étrangers. Il faut l'assumer.

Etes-vous vraiment remis de vos blessures respectives?

Marco Charpentier (blessé à un genou en janvier): Je ne veux pas chercher des excuses. Ce n'est pas mon genre. Si je n'étais pas capable de jouer, je ne jouerais pas.

Benoît Mondou (quatre blessures): Je ne me cache jamais derrière ça, même si je ne souhaite à personne de vivre une saison comme la mienne. Maintenant, le problème est plus dans la tête.

 

LA SERIE EN CHIFFRES

 

LA CHAUX-DE-FONDS 2 - AJOIE 3

 

LES MATCHES

La Chaux-de-Fonds - Ajoie 5-3

Ajoie - La Chaux-de-Fonds 2-1

La Chaux-de-Fonds - Ajoie 3-4 ap

Ajoie - La Chaux-de-Fonds 1-2 tab

La Chaux-de-Fonds - Ajoie 3-4 ap

BILAN

Total: 13 buts à 14 dans le jeu (sans compter les tirs au but).

Buts en supériorité numérique: 4-6.

Buts en infériorité numérique: 1-2.

Buts à 5 contre 5: 5-3.

Total des minutes jouées: 343'36''.

PENALITES

HCC: 93 minutes, 24 x 2', 1 x 5', 2 x 10', 1 x 20'.

HCA: 80 minutes, 30 x 2', 2 x 10'.

COMPTEURS

1. Steven Barras (HCA) et Geoffrey Vauclair (HCA) 5 matches-7 points (3 buts-4 assists).

3. Michael Neininger (HCC), James Desmarais (HCA) 5-5 (4-1).

5. Stéphane Roy (HCA) 5-5 (1-4).

6. Sandro Tschuor (HCA) 5-4 (1-3)

7. Jérémy Gailland (HCC) 3-3 (2-1).

8. Steve Pochon (HCC) 5-3 (2-1)

9. Julien Turler (HCC), Marco Pedretti (HCA)

5-3 (1-2)

11. Timothy Kast (HCC), Benoît Mondou (HCC), Lionel D'Urso (HCA) 5-3 (0-3).

14. Marco Charpentier (HCC), Alexis Vacheron (HCC), Michael Bochatay (HCC) 5-2 (1-1).

17. Fabian Ganz (HCC), Alexandre Posse (HCA), Jordane Hauert (HCA) 5-2 (0-2).

20. Tobias Plankl (HCC) 3-1 (0-1)

21. David Stämpfli (HCA) 5-1 (1-0)

22. Danick Daucourt (HCC), Raphaël Erb (HCC), Pascal Gemperli (HCC), Fabian Stephan (HCC), Régis Fuchs (HCC), Miguel Orlando (HCA)

5-1 (0-1).

HCC: 17 compteurs et 8 buteurs différents, 1 but marqué par les étrangers.

HCA: 11 compteurs et 7 buteurs différents, 5 buts marqués par les étrangers.

 

 

La renaissance de James Desmarais

 

James Desmarais a vécu une saison très difficile. Une blessure à une cheville l'a handicapé pendant trois semaines. Des problèmes personnels ont aussi miné son moral. L'attaquant du HCA a été durement décrié et critiqué. Son avenir à Porrentruy, où il a un contrat jusqu'en 2014, a même été remis en question. Mais tout est oublié. Dans ces play-off, le grand James cartonne avec quatre buts, dont trois décisifs, dans cette série. Une véritable renaissance. "Disons que j'ai beaucoup appris durant cette saison et à tous points de vue", déclare James Desmarais. "J'ai laissé ma famille au Canada et ce n'était pas facile à vivre. J'ai mal débuté le championnat. Ensuite, je me suis blessé. J'ai pu revoir un peu mes enfants et c'est mieux allé quand je suis revenu. Ce n'était pas facile, mais j'essaie d'apprendre de ce que j'ai vécu. Il y a des choses que je n'ai pas comprises. Maintenant, tout va bien."

Modestement, James Desmarais essaie de ne pas tirer la couverture à lui dans le rendement de son équipe. "Plusieurs éléments expliquent ce renouveau. Il fallait réagir et le club l'a fait en changeant d'entraîneur. Chacun s'est alors regardé dans le miroir et on s'est tous amélioré. Le nouveau système de jeu est bien adapté et tout a commencé à mieux tourner. J'ai aussi pu retrouver Stéphane Roy dans l'alignement."

Face au HCC, le buteur ajoulot est très en verve. "J'étais un peu étonné et content de voir que Lausanne ne nous avait pas choisis, comme lors des trois dernières saisons" , avoue-t-il. "J'ai pu marquer dans cette série, c'est important, mais on ne gagne pas que grâce à ça. Notre gardien est aussi très performant, tout comme notre défense et notre deuxième bloc. C'est un travail d'équipe. Mon boulot est de marquer des buts et je le fais."

James Desmarais ne crie pas victoire avant le sixième match de ce soir. "Bien sûr, nous sommes fatigués et mardi j'étais presque plus content que cela se termine que d'avoir gagné. Il y a tellement d'émotion qu'avec l'adrénaline, on ne ressent plus tellement la fatigue. Nous avons bien profité de notre journée de repos mercredi. Maintenant, nous avons la chance d'éliminer le HCC chez nous et nous sommes très motivés. Mais il ne faut pas nous mettre trop de pression. Le HCC reste le favori et il est le dos au mur." JCE


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top