16.05.2012, 00:01  

Le coup double de Joaquin Rodriguez

chargement

Le grimpeur espagnol Joaquin Rodriguez a exécuté sa partition sans faute à Assise. Il a enlevé la 10e étape et endossé le maillot rose de leader. Celui qui est surnommé "Purito" (cigarillo) depuis ses débuts professionnels pour son aisance dans les côtes s'est montré le plus fort dans l'arrivée, jugée au coeur de la cité médiévale, après une montée pavée dans les rues étroites de la ville de Saint François.

"C'est peut-être le meilleur au monde dans ce genre d'arrivée" , a soupiré le Canadien Ryder Hesjedal, qui a cédé son maillot rose au grimpeur catalan et a reculé à la deuxième place du classement général, à 17 secondes.

A 33 ans, le coureur de Katusha s'affirme un peu plus cette saison. Il a gagné sa première classique (Flèche wallonne), le mois dernier. Avant de prendre le départ du Giro avec une ambition affirmée. "Mon deuxième grand objectif de l'année, c'est de monter sur le podium du Giro et de lutter pour la victoire" , a reconnu Rodriguez.

A Assise, le nouveau leader du Giro a précédé de deux secondes le Polonais Bartosz Huzarski et le champion d'Italie Giovanni Visconti. Après les 186 kilomètres, les autres favoris (Kreuziger, Basso, Scarponi) ont franchi la ligne dans le même temps, à six secondes du vainqueur. Seul, le Luxembourgeois Frank Schleck a cédé une poignée de secondes supplémentaires (26).

Joaquin Rodriguez, dont le père Manuel fut coureur et directeur sportif dans les années 1980 (Colchon), ne court pour lui que depuis 2010 après avoir longtemps servi les intérêts d'Alejandro Valverde. Il termine régulièrement dans le haut du classement des grands tours (4e de la Vuelta 2010, 5e du Giro 2011, 8e du Tour 2010). SI

  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top