17.02.2017, 00:01  

Weger y a cru jusqu’au bout

Abonnés
chargement
Par ATS

Benjamin Weger n’est pas passé loin d’une grande performance sur dans l’épreuve individuelle sur 20 km des Mondiaux de Hochfilzen (AUT). Lors d’une course qui a souri aux outsiders, le Valaisan s’est classé 10e après avoir été longtemps dans le coup pour la médaille de bronze.

Las, le skieur de la Vallée de Conches a manqué une cible dans la...

Benjamin Weger n’est pas passé loin d’une grande performance sur dans l’épreuve individuelle sur 20 km des Mondiaux de Hochfilzen (AUT). Lors d’une course qui a souri aux outsiders, le Valaisan s’est classé 10e après avoir été longtemps dans le coup pour la médaille de bronze.

Las, le skieur de la Vallée de Conches a manqué une cible dans la dernière séance de tir debout, ce qui lui valait une minute de pénalité. Au final, il termine à 1’01’’ du médaillé de bronze, le Français Martin Fourcade.

Bailey, la belle histoire

Le Pyrénéen, triple tenant du titre, a raté deux cibles tout en montant sur le podium, prouvant une nouvelle fois ses formidables qualités à ski. L’or a été décroché de façon sensationnelle par l’Américain Lowell Bailey. Ce biathlète de 35 ans ans a devancé le Tchèque Ondrej Moravec, 32 ans.

Avec le titre de Bailey, c’est l’histoire du biathlon américain qui s’est écrite à Hochfilzen. A bout de forces et en larmes, le «Yankee» s’est offert la première victoire de sa carrière! Il a fait la course de sa vie (avec le dossard 100 sur 101) et devient le premier Américain à s’imposer sur le circuit professionnel. Auparavant, Bailey n’avait qu’une seule fois les honneurs d’un podium en Coupe du monde, à Kontiolahti en 2014.

La troisième place de Fourcade a le goût de la déception mais lui permet d’être presque certain de remporter un sixième globe de cristal (les Mondiaux offrent des points de Coupe du monde en biathlon).

Le Français devra cependant encore attendre pour égaler, le cas échéant, les deux records du Norvégien Ole Einar Bjoerndalen, auteur de 12 succès sur une saison de Coupe du monde et sacré 11 fois champion du monde. ATS


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top