21.07.2012, 00:01  

Kiprop et Merritt en mode fusée

chargement

ATHLETISME - Meilleure performance mondiale de l'année sur 1500 mètres et 110 m haies.

A deux semaines du début des épreuves d'athlétisme aux JO de Londres, plusieurs athlètes ont brillé lors du meeting Herculis de Monaco, neuvième manche de la Ligue de diamant. Le Kényan Asbel Kiprop a réalisé la meilleure performance mondiale de l'année sur 1500 m en 3'28''88, tous comme l'Américain Aries Merritt sur 110 m haies (12''93).

Kiprop, champion du monde et champion olympique en titre, a pris l'initiative à 400 m de l'arrivée pour déposer son compatriote Nixon Chepseba (2e), qui signe, comme Kiprop, le meilleur chrono de sa carrière en 3'29''77. Kiprop devient ainsi le cinquième performer de l'histoire sur 1500 mètres.

Petite frayeur pour LaShawn Merritt

L'Américain LaShawn Merritt, grand favori du 400 m dans l'optique des JO de Londres, a dû arrêter sa course, se touchant l'arrière de la cuisse gauche après 300 mètres. Il a ensuite rejoint la ligne d'arrivée en marchant et en secouant sa jambe, bientôt rejoint par l'un de ses principaux rivaux, le Grenadien Kirani James (2e de la course en 44''76), venu le saluer. "Aux 250 m, j'ai ressenti une petite gêne. L'objectif de la saison, ce sont les Jeux, alors j'ai préféré stopper. Je vais maintenant bosser pour être prêt pour Londres", a commenté Merritt, plutôt souriant. Le Belge Jonathan Borlée a créé la surprise en remportant la course en 44''74 grâce à un somptueux premier 200 mètres.

Aries Merritt se présentera à Londres dans la peau du favori du 110 m haies. A Monaco, l'Américain a égalé pour la seconde fois de suite sa meilleure performance mondiale de l'année dans le temps de 12''93. Merritt a devancé son compatriote et champion du monde en titre Jason Richardson (13''07). Le Chinois Xiang Liu et le Cubain Dayron Robles étaient absents. Le champion d'Europe russe Sergey Shubenkov a pris la troisième place en 13''09, égalant son record de Russie.

Zéro pointé pour Isinbayeva

La Tsarine de la perche, la Russe Yelena Isinbayeva, a connu une énorme désillusion en se montrant incapable de franchir la moindre barre, soulevant de nombreux doutes avant les JO. Isinbayeva a tenté un coup de poker en entrant dans la compétition à 4m70, alors que sa meilleure performance de la saison n'est qu'à 4m75.

La Russe n'a jamais réussi à franchir cette hauteur, laissant la victoire à l'Allemande Silke Spiegelburg, qui a passé 4m82, meilleure performance personnelle (ancienne 4m76) et nouveau record d'Allemagne. SI


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top