01.02.2017, 19:56  

Dopage: la Fédération russe d'athlétisme dévoile les noms des 31 athlètes voulant concourir comme "neutres"

chargement
La championne du monde du saut en hauteur (2015) Maria Kuchina fait partie des 31 athlètes désirant concourir comme "neutres".

Athlétisme russe - Alors que l'athlétisme russe se trouve au centre d'un vaste scandale de corruption et de dopage, la Fédération russe d'athlétisme a révélé les noms des 31 athlètes ayant décidé de concourir comme "neutres". Dans cette liste d'athlètes, on retrouve notamment Sergei Shubenkov, Maria Kuchina ainsi que Ivan Ukhov.

La Fédération russe d'athlétisme (Rusaf) a dévoilé les noms des 31 athlètes, parmi lesquels plusieurs champions du monde, qui ont postulé pour concourir sous drapeau neutre. Ils entendent ainsi éviter la suspension de la Fédération internationale (IAAF).

L'athlétisme russe est au centre d'un vaste scandale de dopage et de corruption qui a provoqué la suspension du pays par l'IAAF en novembre 2015, avant de priver les athlètes russes des Jeux de Rio en 2016 à la suite de l'enquête de l'Agence mondiale antidopage (AMA).

Ceux-ci peuvent toutefois espérer prendre part aux compétitions internationales en s'inscrivant comme "neutre" et espérer le feu vert de l'IAAF.

Ivan Ukhov, champion olympique du saut en hauteur en 2012, Sergei Shubenkov, champion du monde du 110 m haies en 2015, et Lukman Adams, champion du monde indoor de triple saut en salle en 2014, appartiennent tous les trois à la liste dévoilée par la Rusaf, tout comme Maria Kuchina, championne du monde du saut en hauteur en 2015.

 

 

Yekaterina Koneva, championne du monde de triple saut en salle en 2014, Svetlana Shkolina, médaillée de bronze en saut en hauteur aux Jeux de Londres en 2012, ainsi que Anzhelika Sidorova, championne d'Europe de saut en hauteur en 2014, sont également dans l'attente d'une réponse de l'IAAF.

Les athlètes candidats au drapeau neutre doivent, pour l'obtenir, "n'être d'aucune manière directement impliqués dans l'échec de leur fédération nationale dans la mise en place d'un système adéquat pour promouvoir des sportifs propres", selon l'IAAF. Ils doivent aussi n'avoir jamais travaillé avec des entraîneurs ou des médecins impliqués dans des affaires de dopage.

En février, l'IAAF décidera si elle va réintégrer la Russie, à l'aune des progrès effectués par Moscou depuis la révélation du scandale.

ATS

À lire aussi...

Rapport McLarenDopage étatique: des responsables russes passent aux aveuxDopage étatique: des responsables russes passent aux aveux

dopageDopage: la suspension de la Russie maintenue par la Fédération internationale d'athlétismeDopage: la suspension de la Russie maintenue par la Fédération internationale d'athlétisme

DopageDopage: le CIO prolonge les mesures prises en juillet contre la RussieDopage: le CIO prolonge les mesures prises en juillet contre la Russie

Rapport McLarenRapport McLaren: plus de 1000 athlètes russes concernés par le système de dopage étatique depuis 2011Rapport McLaren: plus de 1000 athlètes russes concernés par le système de dopage étatique depuis 2011

Top