13.02.2012, 00:01  

"Pop-corn" tournée au Colisée

chargement
1/7  
Par STEPHANIE GIROUD

COUVET - La salle de cinéma a accueilli une émission de la TSR.

Couvet, samedi matin, par près de moins quinze degrés. Le village semble figé par le froid. Pas totalement: à quelques pas de la gare, des dizaines de famille s'empressent de s'engouffrer dans le cinéma. La raison: la Télévision suisse romande offre une projection gratuite au Colisée dans le cadre de l'émission "Pop-corn".

" On avait vraiment envie de venir ici pour utiliser ce petit bijou de 207 places" , explique Alain Christen, producteur de "Pop-corn". L'équipe de l'émission - destinée principalement aux enfants - a investi pour la première fois le Colisée. Les installations à la pointe de la technologie y sont pour quelque chose. "Le Val-de-Travers a un cinéma de qualité avec des gens qui ont fait un boulot remarquable pour le numériser" , note le producteur.

Des enfants captivés

Si près de 180 personnes se sont déplacées, c'est pour profiter en famille d'une avant-première européenne. Dans un petit village du Val-de-Travers, irréel? Mais non, tout droit sorti des studios Universal. "Miracle en Alaska", de Ken Kwapis, a ravi le parterre de la salle obscure. Accompagnés de leurs parents ou de leurs grands-parents, les enfants réagissent vivement et sont captivés par le son et par une image tellement grande qu'ils se croiraient dans la réalité.

Le film, basé sur une histoire vraie, raconte l'aventure de trois baleines coincées dans les glaces de l'Alaska. "Yes" , s'est exclamé un petit garçon lorsque deux des baleines ont été libérées. Par contre, le petit baleineau n'a pas eu la même chance: "Les enfants étaient tristes de le voir mourir" , constate une maman.

Diffusion le 26 février

Après la diffusion du film, place aux interviews. Maud et Théo, les deux enfants, présentateurs de "Pop-corn", arpentent la salle avec caméraman et preneur de son pour demander aux spectateurs leurs impressions. Même si tout le monde ne veut pas s'exprimer face à la caméra, les avis ne manquent pas. "Le film rapprochait l'humain et l'animal en mettant en évidence des points communs" , apprécie un grand-papa.

"La salle était remplie dans sa quasi-totalité" , se réjouit Alain Christen. "C'est la preuve que ça répond à une attente du public." Les Valloniers ont montré qu'ils étaient cinéphiles.

L'émission sera diffusée le dimanche 26 février sur TSR 2 durant la matinée, mais il faudra patienter quelques mois encore avant de visionner "Miracle en Alaska" dans d'autres salles obscures.


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top