23.02.2012, 00:01  

Taux de change inexact

chargement
Taux de change inexact

Une lectrice de "L'Express" , sirotant un jus de fruits au café des Arts à Neuchâtel, a failli l'avaler de travers en voyant son prix affiché en euro. Sur l'addition, quatre euros équivalent toujours à quatre francs suisses.

"Depuis que la BNS a fixé le taux plancher à 1fr.20, j'applique ce taux de change, même si j'ai oublié de le mettre à jour sur la caisse enregistreuse" , assure Jorge Guerreiro, gérant de l'établissement. "Le taux de change a longtemps été d'un euro pour 1fr.50. Lorsqu'il y a eu parité, pendant une semaine, j'ai pratiqué l'ancien taux de change. J'ai perdu beaucoup d'argent."

Le responsable précise qu'il n'est pas tenu d'accepter des devises étrangères. "C'est un service que nous rendons à nos clients, Cela induit des charges supplémentaires: déplacement à la banque et perte de valeur en les échangeant contre des francs suisses."

Chez Gastroneuchâtel, on assure qu'aucune réglementation n'oblige les restaurateurs à coller au cours du jour. "Idéalement, il faudrait le faire" , déclare son président Michel Vuillemin. "C'est une question de bon sens et de respect du client. Surtout pour les établissements proches de la frontière."

Concernant l'inscription erronée, Michel Vuillemin explique que les caisses enregistreuses sont souvent paramétrées par l'installateur. "Certains établissements, dont le ticket affiche le prix en euro, ne les acceptent pas en réalité." Il ajoute que les établissements n'ont pas d'obligation de fournir un ticket aux usagers, seulement de tenir une comptabilité des entrées et des sorties. SMU


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top