25.04.2016, 00:01  

Les chaussures en vedette du printemps de la mobilité

Abonnés
chargement
1/5  

 25.04.2016, 00:01   Les chaussures en vedette du printemps de la mobilité

NEUCHÂTEL - Mobilité piétonne suisse a proposé samedi une action originale.

Il y avait celles «alliant totale waterproofité et élégance sans faille», celles «qui s’enlèvent en une demi-seconde pour les habitués» ou encore celles «cousues par des moines tibétains aveugles pendant des années». Samedi sur la place du Port, à Neuchâtel, les chaussures ont eu droit à un véritable défilé de mode à l’occasion du Printemps de la mobilité (lire...

Il y avait celles «alliant totale waterproofité et élégance sans faille», celles «qui s’enlèvent en une demi-seconde pour les habitués» ou encore celles «cousues par des moines tibétains aveugles pendant des années». Samedi sur la place du Port, à Neuchâtel, les chaussures ont eu droit à un véritable défilé de mode à l’occasion du Printemps de la mobilité (lire ci-contre).

Accompagnés par les commentaires pas à piquer des vers de deux comédiens engagés pour assurer l’ambiance, une quinzaine de badauds ont paradé avec leur paire de souliers préférée. Un tapis rouge avait été installé pour l’occasion sous la tente. Les mannequins en herbe ont donc pu défiler au sec, sans pâtir de la météo plus que capricieuse ce jour-là.

Expérience reconduite

Sous couvert d’humour, l’association Mobilité piétonne suisse, qui défend les intérêts des piétons, souhaite faire passer un message. «Quelqu’un qui marche ne se considère pas forcément comme un piéton, contrairement aux cyclistes ou aux automobilistes», explique Jenny Leuba, organisatrice du défilé. En découle un paradoxe: «Les piétons, comme c’est tout le monde, c’est plus difficile à fédérer». D’où l’idée de l’analogie avec les défilés de voiture.

Comme on peut s’en douter, la plupart des participants étaient déjà convaincus par les bienfaits de la locomotion pédestre: «Je vais travailler en train mais je vais toujours à la gare à pied», raconte Anabelle, l’une des modèles du jour. «Même lorsque j’étais enceinte, je continuais à y aller en marchant, même si je devais partir beaucoup plus tôt. Et aujourd’hui, je me promène tous les jours avec mon fils, quel que soit le temps».

Duscha Padrutt, une autre participante, fait partie d’une association qui organise des défilés de bicyclette. Elle a été conquise par l’expérience: «Vélo et chaussures sont les meilleurs amis», affirme-t-elle.

S’il était une première, en forme de test, le défilé de chaussures a remporté un joli succès. Aussi sera-t-il reconduit, indique Jenny Leuba. Qui rappelle que marcher une demi-heure par jour, idéalement d’un bon pas, suffit pour améliorer grandement sa forme physique.

Positif malgré la pluie

La pluie froide qui tombait dru samedi après-midi n’incitait pas vraiment à essayer l’un des vélos électriques disponibles sur la place du Port à l’occasion de la quatrième édition du Printemps de la mobilité, qui vise à promouvoir une mobilité respectueuse de l’environnement. Mais pour le Colombinois Pierre Eberli, présent pour la troisième fois à la manifestation pour présenter son scooter électrique Mobilec, pas de quoi se décourager: «Les gens prennent des contacts et des prospectus. Puis certains me recontactent plus tard pour un essai, parfois jusqu’à six mois après.»

Du côté des organisateurs (la Ville de Neuchâtel, Viteos et l’Association transport et environnement), on est également satisfait. «Vendredi, trois classes de 7e Harmos sont venues pour faire un rallye entre les stands pour permettre aux élèves de découvrir la mobilité», raconte Pierre-Olivier Aragno, ‎délégué à l’environnement, à la mobilité et au développement durable de la Ville. Quant à François Dreyer, de Viteos, il n’exclut pas d’installer une seconde tente l’an prochain.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top