16.02.2017, 00:01  

Le prévenu admet l’erreur, mais il conteste la faute

Abonnés
chargement
Les pompiers avaient dû intervenir.

 16.02.2017, 00:01   Le prévenu admet l’erreur, mais il conteste la faute

Par SWO

TRIBUNAL - Le juge a allégé la peine d’un retraité condamné par ordonnance pénale pour incendie par négligence.

Crayons, chaussettes en laine, paniers en osier, bougies ont bien failli coûter cher à un retraité du Val-de-Travers. Hier matin, au Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers, à Boudry, le juge Olivier Babaiantz a condamné l’homme à 300 francs d’amende, remplacés par douze heures de travail d’intérêt général,...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top