15.02.2017, 15:17  

Condamné pour avoir volé plus de 150'000 francs à des associations et clubs de Cortaillod

chargement
Pendant des années, le prévenu a géré les comptes de diverses associations de Cortaillod, les vidant peu à peu.

Tribunal - On lui aurait donné le bon Dieu sans confession. Et pourtant, entre 2008 et 2015, le prévenu a volé plus de 150'000 francs à cinq associations et clubs de Cortaillod, en qualité de caissier ou président. Ce mercredi, il a comparu devant le Tribunal de Boudry: il a écopé de 16 mois de peine avec trois ans de sursis.

"Il était l'un des membres fondateurs du club, tout le monde lui faisait confiance", relève Philippe Devaud, président du Club de tennis de table de Cortaillod (CTTC), à qui le prévenu a volé près de 17'000 francs. Les quatre autres victimes, toujours dans le même village, sont: l'amicale des Carcouailles de bar, le Parti libéral-radical, le FC Cortaillod et la compagnie des Vignolants. Le montant des arnaques s'élève à 157'000 francs.

Ce mercredi, le prévenu a répondu de ses actes devant le Tribunal du Littoral et du Val-de-Travers, à Boudry. Il a écopé de 16 mois de peine privative de liberté avec trois ans de sursis. Une reconnaissance de dette envers les plaignants a également été établie.

Abus de confiance et faux dans les titres

Caissier ou parfois président des différents clubs, le sexagénaire a volé cet argent neuf ans durant en créant de faux bilans, de faux titres et en modifiant les soldes des comptes bancaires. Le président du CTTC reconnaît que le club n'a pas pris les précautions nécessaires. "C'était le seul qui avait accès aux comptes."

Sur les cinq sociétés flouées, seules trois sont parties plaignantes. Les deux autres, le FC Cortaillod et la compagnie des Vignolants, avaient déjà conclu un arrangement avec le prévenu. L'administrateur des Vignolants, association arnaquée de plus de 93'000 francs, indique: "Pour nous, le dossier est clos. S'il ne respecte pas cet arrangement, nous agirons en conséquence."

Précisions à découvrir dans nos éditions payantes de ce jeudi.


Top