28.06.2012, 00:01  

Vote rapide sur un sujet très émotionnel

chargement
Le terrain convoité par Cartier aux Brenets. 
DAVID MARCHON

LES BRENETS - Les citoyens iront aux urnes le 26 août pour ou contre Cartier.

Les Brenassiers voteront sur Cartier le 26 août, une semaine après la rentrée des classes, la date a été validée par la Chancellerie d'Etat. Et ils voteront sur Cartier uniquement: le double objet - la vente de la surface communale de 8236 m2, du "Clos Ferré" et la mise en zone industrielle du terrain convoité par le joaillier - sera le seul objet du scrutin.

Pourquoi? "Pour nous, il est important que les citoyens des Brenets se prononcent rapidement sur cette question très émotionnelle qui anime toutes les conversations au village" , répond le conseiller communal Marc Eichenberger, notamment en charge de la Circulation. A ses yeux, il aurait été dommageable de joindre la votation Cartier avec celle sur le RER, tout aussi émotionnel sur le plan cantonal. "Les deux sujets impliquent une vision d'avenir importante. Avec le projet Cartier, c'est du positionnement industriel des Brenets qu'il est question, avec le RER, c'est un choix de société pour tout le canton."

Marc Eichenberger ne cache pas que le groupe Richemont aussi aimerait être fixé le plus rapidement possible, de manière à se repositionner si son installation aux Brenets ne passe pas. Mais le conseiller communal, anticipant les réactions, affirme clairement que " ce n'est pas du tout Cartier qui impose le calendrier".

Par ailleurs, le Conseil communal a décidé de confier un mandat de mise en forme de sa communication, en particulier l'argumentaire qui accompagnera le matériel de vote, à un professionnel, le journaliste et écrivain Jean-Bernard Vuillème. "C'est dans un souci de clarté et de transparence que nous confions ce mandat à une personne neutre et extérieure" , note encore Marc Eichenberger. RON


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top