06.12.2017, 22:33

Le Conseil communal du Locle renonce à fermer la crèche de l'Etoile

Abonnés
chargement
Les parents et le personnel de la crèche de l’Etoile ont obtenu gain de cause, hier soir, à l’Hôtel de Ville du Locle.

 06.12.2017, 22:33 Le Conseil communal du Locle renonce à fermer la crèche de l'Etoile

Politique Revirement politique en faveur de la crèche de l'Etoile, mercredi soir au Conseil général du Locle.

«Vive le vent, vive le vent d’hiver!» Le chant des enfants montait jusqu’à la salle du Conseil général du Locle, mercredi soir. Et preuve que saint Nicolas, qui distribuait ses cornets au pied de l’hôtel de ville, exauce les vœux: le Conseil communal a finalement préféré retirer son rapport sur la fermeture de la crèche communale de l’Etoile, sans...

«Vive le vent, vive le vent d’hiver!» Le chant des enfants montait jusqu’à la salle du Conseil général du Locle, mercredi soir. Et preuve que saint Nicolas, qui distribuait ses cornets au pied de l’hôtel de ville, exauce les vœux: le Conseil communal a finalement préféré retirer son rapport sur la fermeture de la crèche communale de l’Etoile, sans même procéder au vote, au vu de la teneur du débat.

Un débat où les conseillers généraux ont eu des positions bien plus favorables au maintien de la crèche que lors de la séance du 9 novembre dernier. 

"4700 signatures dont 47% de Loclois"

Seul parti opposé à la fermeture de la crèche dès le départ, le PS a refusé en bloc le rapport, arguant qu’«une crèche ne se limite pas à une ligne comptable». Le Conseil communal a été accusé de «précipitation, sans volonté de discussion», a reproché Gérard Santschi. «La crèche n’a pas été mise en avant auprès de la population, certains n’ont appris son existence que lorsqu’on a parlé de sa fermeture.» Il a part ailleurs avancé un fait nouveau: la fondation des Billodes accordera désormais une réduction de 1000 fr. sur le loyer mensuel (de 3600 fr.) de la crèche. Le geste a été salué par l’ensemble des élus.

«Sensible aux 4700 signatures de la pétition, dont 47% de Loclois», le POP s’est rallié au PS. «Nous voulons en outre apporter notre soutien sans faille à l’équipe pédagogique qui a multiplié ses efforts depuis quatre ans», a souligné Jean-Marie Rotzer. «Et nous refusons le démantèlement d’une structure qui a si peu servi.»

"Qualité de vie"

Chez les Verts, Romain Vermot a fait remarquer que le taux de couverture du parascolaire serait passé à 24% après la fermeture de l’Etoile, «un manque d’attraction évident pour notre commune. Mais nous ne voulons pas décourager les efforts du Conseil communal pour équilibrer le budget de notre collectivité».

Le Parti libéral-radical (PLR) était partagé. «La décision aurait pu être raisonnable, mais, depuis son annonce, le déficit de la crèche a été revu à la baisse. Ne nous précipitons pas», ont estimé les élus. Un déficit de quelque 125000 francs, «soit moins de la moitié de ce que nous dépensons chaque année pour le service de promotion de la Ville», a comparé le Vert’libéral David Lienhart, en engageant les autorités «à préférer les actes aux mots, si nous voulons de la ‘Qualité de vie’».

"L'émotion a pris le pas sur la raison"

Venus en nombre assister à la séance, les parents et membres du personnel de la crèche ont laissé éclater leur joie et même quelques larmes après l’abandon du rapport. Pour expliquer ce revirement, un conseiller général nous confiait à la pause: «Le sujet est si sensible qu’aucun parti n’a souhaité assumer vis-à-vis de la population la fermeture de cette crèche, qui ne concerne pourtant que 20 personnes, avec un coût de 8000 francs par enfant et par an.» A l’opposé de l’échiquier, un autre faisait la même analyse: «L’émotion a pris le pas sur la raison.»

"On a bien fait notre boulot!"

«Le Conseil communal mettra tout en œuvre pour que la crèche continue à fonctionner de manière correcte», a promis Jean-Paul Wettstein. Avant de sortir de ses gonds quand le PS et le POP ont demandé qu’un groupe de travail soit créé. «On n’en veut pas, de votre commission! Avec le Conseil communal, la direction, le personnel... On a bien fait notre boulot!», s’est-il emporté.

Budget accepté

Déficitaire à hauteur de 5,4 millions, après ponction de 820 000 francs sur la réserve conjoncturelle, le budget 2018 a ensuite été accepté par 31 voix contre 5. Des précisions dans l'édition de ce jour.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top