17.03.2008, 12:00  

Une fédération pour chapeauter 35 associations

chargement

Les associations africaines du canton de Neuchâtel sont désormais rattachées à un organe faîtier, la Fédération des associations africaines du canton de Neuchâtel (FAACN). Du moins celles que son président Alpha Grâce et les membres de son comité de gestion ont pu recenser, soit 35 à ce jour dans le canton.

Constituée au début de l'année, le FAACN a tenu sa première assemblée samedi, à Neuchâtel, avec de nombreux invités de la diaspora africaine - financier, conseil des sages, médecin - mais également en présence de politiciens neuchâtelois, dont la conseillère aux Etats Gisèle Ory et le conseiller national, président cantonal de l'UDC et inspecteur Yvan Perrin. «Nous avons de bons contacts avec la police. Nous n'avons pas peur de la loi ni des instruments judiciaires», indique le président de la fédération, par ailleurs sociocriminologue de formation. Abaisser les barrières, dissiper le nuage qui trouble la perception des différentes communautés africaines du canton figurent comme une des priorités de la FAACN. «Nous recherchons le contact avec les politiciens pour fonctionner avec eux», précise Jo Mubiala, porte-parole de la fédération. Dans l'immédiat, la FAACN va chercher à réunifier les Africains d'ici. «En Suisse, nous voulons faire un pays de l'Afrique», poursuit-il.

En attendant de pouvoir disposer d'un secrétariat, la fédération communique via le site www.faacn.ch. /ste


Top