15.11.2017, 00:01  

Un tremplin mieux reconnu

Abonnés
chargement
La formation d’auxiliaire de santé est le minimum requis pour travailler dans un home ou un service de soins à domicile.

 15.11.2017, 00:01   Un tremplin mieux reconnu

La Croix-Rouge du canton de Neuchâtel et le Cefna (Centre de formation neuchâtelois pour adultes) ont signé une convention de reconnaissance d’acquis concernant le certificat d’auxiliaire de Santé (AS CRS) délivré par la Croix-Rouge neuchâteloise. Cette signature facilitera l’accès de ses diplômés aux diverses formations supérieures.

De nombreux débouchés

«Reconnu dans toute la Suisse, ce certificat est le minimum requis...

La Croix-Rouge du canton de Neuchâtel et le Cefna (Centre de formation neuchâtelois pour adultes) ont signé une convention de reconnaissance d’acquis concernant le certificat d’auxiliaire de Santé (AS CRS) délivré par la Croix-Rouge neuchâteloise. Cette signature facilitera l’accès de ses diplômés aux diverses formations supérieures.

De nombreux débouchés

«Reconnu dans toute la Suisse, ce certificat est le minimum requis pour travailler dans le monde de la santé», explique Robin Delisle, directeur de la Croix-Rouge du canton de Neuchâtel. «C’est un vecteur d’intégration efficace, mais il n’est pas suffisant pour faire carrière. C’est plutôt un tremplin vers une activité professionnelle. Les débouchés d’emploi sont relativement fréquents, principalement dans les homes et les soins à domicile.»

Entre 2011 et 2016, 568 auxiliaires de santé ont été formés dans le canton de Neuchâtel.

Moins de cours et de frais

En allégeant le chemin menant aux formations supérieures de type AFP (attestation fédérale professionnelle) ou CFC (certificat fédéral de capacité), cette convention de reconnaissance signée entre la Croix-Rouge du canton de Neuchâtel et le Cefna offre des perspectives nouvelles. «Nos auxiliaires de santé diplômés peuvent désormais suivre la formation AFP ASA (aide en soins et accompagnement) proposée par le Cefna en bénéficiant d’une exemption de certains cours et d’une réduction d’environ 30% des frais d’écolage», relance Robin Delisle.

Pour les diplômés neuchâtelois, cette formation ASA revient ainsi à 3918 francs au lieu de 5668 fr., soit une ristourne de 1750 francs. Les attestations des autres cantons ne donnent pas droit aux mêmes dispenses.

Avantages pas anodins

Des avantages pas anodins. «La formation AS CRS est principalement suivie par des personnes adultes sans formation achevée; pour beaucoup, il s’agit d’une réorientation professionnelle et d’un premier diplôme», rappelle le directeur de la Croix-Rouge du canton de Neuchâtel. «Cette reconnaissance est très valorisante, dans la mesure où elle confirme leurs compétences; leur papier vaut quelque chose, puisque le Cefna le reconnaît! L’aspect financier n’est pas négligeable non plus. Les auxiliaires de santé ont souvent peu de moyens.»

Organisée sept fois par année à Neuchâtel et à La Chaux-de-Fonds, la formation AS CRS comprend 120 heures de théorie, 20 heures de cours PDSB (principes de déplacement sécuritaire des bénéficiaires) et un stage de 15 jours minimum dans un home ou un service de soins à domicile.

Permettant de mieux accompagner les personnes dépendantes dans leurs activités quotidiennes, elle est également précieuse pour les personnes souhaitant se préparer à la prise en charge de proches à domicile. ptu


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top