19.06.2012, 18:02  

Sept Neuchâtelois et deux Jurassiens au palmarès des 300 Suisses les plus influents de "Bilan"

chargement
Mario El-Khoury, directeur du CSEM, fait partie des 300 Suisses les plus influents, selon "Bilan".
Par FRK

PERSONNALITES - Microtechnique, pharma et horlogerie: ce sont, sans surprise, les domaines où les Neuchâtelois font la différence pour le magazine "Bilan", qui distingue dans son édition de demain sept Neuchâtelois parmi les 300 Suisses les plus influents.

Sept Neuchâtelois et deux Jurassiens (mais pas une seule femme) figurent au palmarès des 300 Suisses les plus influents que publie demain le magazine économique «Bilan». En vedette? Sans surprise, le domaine de la microtechnique et de la haute technolorige, avec les professeurs de l’antenne neuchâteloise de l’EPFL Nico de Rooij et Christophe Ballif, ainsi que le directeur du CSEM Mario El-Khoury.

N'est pas oublié le secteur pharma, avec l’Allemand Michael Buschle, directeur scientifique de l’entreprise indienne Glenmark, à La Chaux-de-Fonds, dont «L’Express» et «L’Impartial» avaient révélé l’an dernier le contrat de 500 millions de francs passé avec Sanofi. Ni, évidemment, l’horlogerie, où «Bilan» a retenu Michele Sofisti (Girard-Perregaux à La Chaux-de-Fonds et Gucci à Cortaillod) et Jean-Christophe Babin (Tag Heuer), tout en sachant que de nombreuses personnalités influentes, basées du côté de Bienne (les Hayek ) ou de Genève (Francesco Trapani pour LVMH ou Richard Lepeu pour Cartier) ont des liens étroits avec le canton.

Enfin, le magazine économique retient Marc Bloch, patron des cafés La Semeuse, à La Chaux-de-Fonds, seule personnalité jugée influente dans des domaines autres que ceux qu font aujourd'hui la renommée de Neuchâtel.

Les deux Jurassiens retenus sont Yannick Guerdat, fondateur de l’agence Artionet à Delémont et le Jurassien de Zurich René Prêtre, célèbre cardiologue, attendu au CHUV dès cet été.

Aucun Neuchâtelois (et aucune Neuchâteloise !) n’est cependant jugé influent dans des activités telles que la banque, l’administration, le tourisme ou la santé. Quant au Jura bernois, il n’existe visiblement pas pour le magazine.


Top