02.09.2013, 17:26  

Projet pédagogique durable à l'Université de Neuchâtel

chargement
Un écrin de verdure à valeur pédagogique en projet autour d'UniMail.
Par fw

Université - A Neuchâtel, le site d'UniMail est appelé à devenir un laboratoire vivant pour étudier l'agroécologie sous les angles à la fois biologique et social.

L'écrin de verdure entourant le bâtiment de la Faculté des sciences de l'université de Neuchâtel servira à l’étude de la biodiversité et de l’agroécologie dès cette rentrée universitaire. Ce projet pédagogique durable vient d’obtenir un soutien financier de 100'000 francs de la Conférence universitaire suisse (CUS) dans le cadre de son programme « Développement durable des universités ».

La démarche s’inscrit dans le cadre du Bachelor en biologie et ethnologie et associe un travail sur le terrain avec des cours en biodiversité et de agriculture urbaine.

“Des personnes très motivées avaient envie de se « salir les mains » en souhaitant créer des jardins et des potagers”, explique Alexandre Aebi, maître d’enseignement et de recherche en agroécologie à l’Université de Neuchâtel. Le laboratoire à ciel ouvert aboutira à l’amélioration du site et pourra passer par la création d’un corridor écologique, d’un jardin potager en permaculture et d’un sentier didactique. 


Top