11.10.2017, 00:01  

Neuchâtel n’est plus dernier

Abonnés
chargement

 11.10.2017, 00:01   Neuchâtel n’est plus dernier

Par gst - comm

L’économie suisse montre des signes de reprise, et ceci se répercute sur les chiffres du chômage. Le canton de Neuchâtel profite pleinement de cette embellie. A la fin septembre, le nombre de chômeurs est descendu à 4738 personnes. Le taux de chômage passe ainsi de 5,3% à 5,1%. Du coup, Neuchâtel n’est plus le canton le plus...

L’économie suisse montre des signes de reprise, et ceci se répercute sur les chiffres du chômage. Le canton de Neuchâtel profite pleinement de cette embellie. A la fin septembre, le nombre de chômeurs est descendu à 4738 personnes. Le taux de chômage passe ainsi de 5,3% à 5,1%. Du coup, Neuchâtel n’est plus le canton le plus touché du pays. Dans ce classement peu envié, c’est Genève qui détient à nouveau la palme, avec un taux de 5,2%.

En une année, le taux de chômage cantonal a diminué de 0,7%, ce qui représente la baisse la plus forte pour un canton, se sont félicitées hier les autorités cantonales. C’est le district de Neuchâtel qui a bénéficié de la baisse la plus marquée: -3% en un mois. Le taux demeure inchangé dans celui de Boudry (4,8%) et du Locle (5,5%). Les statistiques relèvent un léger mieux (- 1%) pour les districts du Val-de-Travers (5,4%), du Val-de-Ruz (3,3%) et de La Chaux-de-Fonds (5,6%).

Avec 1619 chômeurs, le canton du Jura a vu son taux s’abaisser à 4,4% (- 0,3%). Amélioration également dans le canton de Berne, avec un indice qui a perdu un point (2,4%). Dans le Jura bernois, le nombre de gens sans emploi est resté stable (3,4%). Statu quo à l’échelle nationale, avec un taux s’inscrivant à 3%. C’est dans le canton d’Uri que le taux est le plus faible (0,6%). gst - comm


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top