24.08.2016, 15:52

Les musiciens neuchâtelois de The Waffle Machine Orchestra s’envolent pour le Danemark

chargement
The Waffle Machine Orchestra est un groupe de swing neuchâtelois

 24.08.2016, 15:52 Les musiciens neuchâtelois de The Waffle Machine Orchestra s’envolent pour le Danemark

Musique Des rythmes sautillants, un monde coloré et une joyeuse énergie, ce sont les composantes du groupe neuchâtelois The Waffle Machine Orchestra, qui part jeudi pour une tournée de quelques jours au Danemark. Le 1er septembre, ils seront à l’affiche du Jazz Estival du Landeron.

"Nos projets? Conquérir le monde!", plaisante Léa Rovero, bassiste du groupe neuchâtelois The Waffle Machine Orchestra. Et les cinq musiciens adeptes de swing ne sont pas loin de leur rêve: le 25 août, ils partent pour une tournée de quelques jours au Danemark.

Mais pourquoi le Danemark? "L'automne passé, avant un concert à Zurich, nous avions décidé de busker (réd: jouer dans la rue) au bord du lac", se souvient la musicienne. "Très vite, des passants se sont arrêtés pour nous écouter, et soudainement, trois jeunes filles ont commencé à danser du Lindy Hop sur notre musique! Après le show, nous avons discuté avec ces filles, qui étaient Danoises. Elles nous ont dit qu'elles aimeraient beaucoup nous voir chez elles au Danemark." Le groupe les a prises au mot.

Raconter Neuchâtel

Partenaires en Musique comme dans la vie, Léa Rovero et son mari Frank, qui est chanteur et guitariste, ont créé le groupe en 2012 avec trois autres musiciens. Ils ont donné leur premier concert à la Fête de la Musique de Neuchâtel la même année.

Leur marque de fabrique? Raconter la vie à Neuchâtel en swinguant sur des airs inspirés des années 1920 et 1930. C’est ce qu’ils appellent du "swing suisse".  "Neuchâtel a été une source d'inspiration pour passablement de nos morceaux, dont "Bar King", une composition dédié à notre bar favori. C'est un endroit que nous trouvons très important pour la scène live à Neuchâtel", explique Léa Rovero. 

 

Scènes régionales et internationales

Depuis, les musiciens écument aussi bien les scènes de la région que celles des festivals internationaux. A son retour du Danemark, The Waffle Machine Orchestra sera à l’affiche du Jazz Estival du Landeron le 1er septembre. Et le groupe en est déjà à son deuxième album.

Le groupe est international, tout en restant ancré dans le canton de Neuchâtel. "Je suis Neuchâteloise et Frank, qui est originaire de Londres, va le devenir", confie la bassiste. Le batteur Colas, originaire du canton, habite à La Chaux-de-Fonds. La tromboniste Josephine, originaire de Berlin, et le trompettiste Jaroo, originaire d’Appenzell, étudient quant à eux tous deux à la Haute école de jazz de Berne.

Vivre de son art

Hormis ces deux étudiants, les trois autres membres du groupe vivent de leur art. Lea et Frank, qui sont également artistes de rue, forment un duo de bluegrass et de cirque intitulé "Crazy Pony". "Nous avons différents spectacles avec lesquels nous tournons dans le monde entier. Nous étions au Canada avec notre dernier spectacle il y a quelques semaines", explique Léa. 

Quant au batteur Colas, il joue dans d’autres groupes de la région, comme Yanac

The Waffle Machine Orchestra jouera les 26 et 27 août au Snake City festival à Slangerup, au Danemark, et animera une soirée dansante de Lindy Hop le 28 août. Avant de découvrir de nouvelles destinations, en gardant les pieds dans la région. "Nous sommes heureux de continuer sur notre lancée et de peut-être partir en tournée dans de nouveaux pays", se réjouit Léa Rovero.

 


Top