06.07.2016, 13:38  

Le défi du canton de Neuchâtel: former et intégrer les centaines de réfugiés qui ne repartiront plus

chargement
Les requérants d'asile amenés à rester dans le canton de Neuchâtel devront être formés et intégrés professionnellement, pour éviter une fracture sociale.

 06.07.2016, 13:38   Le défi du canton de Neuchâtel: former et intégrer les centaines de réfugiés qui ne repartiront plus

Asile - Face à l'afflux massif de migrants à destination de l'Europe, le canton de Neuchâtel a dû ouvrir, dans des conditions parfois difficiles, de nouveaux centres d'accueil. Mais le canton aura d'autres défis à relever ces prochaines années, notamment celui de former et d'intégrer les centaines de réfugiés qui ne pourront pas rentrer chez eux et seront amenés à envisager leur avenir ici.

C'est une certitude: des centaines de réfugiés syriens, afghans, érythréens ou venus d'autres pays enlisés dans les conflits ne pourront pas rentrer chez eux et seront donc amenés à envisager leur avenir dans le canton de Neuchâtel. En 2015, le canton a enregistré 805 arrivées de demandeurs d'asile, contre 557 en 2014 et 351 en 2013. Il a dû s'adapter pour ouvrir des centres d'accueil dans l'urgence.

Dans un rapport d'information publié ce mercredi, le Conseil d'Etat neuchâtelois présente la situation détaillée de l'asile en Suisse et dans le canton, ses évolutions et ses impacts.

Il évoque également les défis que le canton devra relever au cours des prochaines années, notamment celui de la formation et de l'intégration professionnelle des centaines de migrants qui ne rentreront plus chez eux. Car en cas d'échec d'intégration, le coût pour les collectivités publiques, notamment la facture de l'aide sociale, pourrait exploser.

Classes d'accueil et cours de sensibilisation et de connaissances civiques

Le Conseil d'Etat annonce, entre autres, l'ouverture de nouvelles classes d'accueil et Jet (pour Jeunes en transition) destinées aux jeunes migrants. Pour les adultes, les cours de sensibilisation et de connaissances civiques seront également renforcés.

Il avertit que les enjeux en matière d'intégration des migrants "nécessiteront à l'évidence des investissements en adéquation d'ordre financier et en ressources humaines".

Les défis du canton à découvrir de manière plus détaillée demain jeudi dans nos éditions payantes.


Top