04.08.2012, 00:01  

Un avenir en rose pour Vulcain

chargement
Par ROMEO PARIS

RONDE D'ETE - La manufacture horlogère a choisi une villa locloise pour écrin.

Rendez-vous dans une prochaine édition route du Soleil d'Or, dans le manoir transformé en manufacture par l'entreprise Claret.

Plus de renseignements:

Visites guidées du périmètre horloger: à pied, tous les samedis jusqu'à fin novembre, départ à 10h, devant l'hôtel de ville. En petit train touristique, départ les jeudis, place du Marché, à 14h-15h-16h. Les dimanches, à 13h30 et 15h. 032 889 68 95.

C'est sans aucun doute l'un des plus beaux parcs industriels du monde. Constitué d'usines aux allures de manoirs et de maisons de maître entourées de parcs et bassins, le périmètre horloger du Locle est le sujet de notre série d'été. Aujourd'hui, étape dans le très beau quartier des Tourelles où l'entreprise Vulcain a pris ses quartiers dans une maison de maître.

Avec ses couleurs atypiques, murs roses et volets blancs, son grand parc orné de sculptures et une belle terrasse qui surplombe le domaine, la maison du 4, chemin des Tourelles a des airs de maison de poupée. Construite en 1904 pour un particulier, elle abrite depuis le début des années 2000 la manufacture Vulcain, qui a souhaité relancer son activité horlogère dans la Mère-Commune.

Une montre pour Obama

Fondée en 1858 par Maurice Ditisheim à La Chaux-de-Fonds, sous le nom du Comptoir des Montres Vulcain, la marque devient Vulcain en 1898. La première montre-bracelet réveil fiable, la Cricket, assure son succès dans le monde entier au milieu du 20e siècle. Cinq années de recherches ont été nécessaires pour réaliser ce célèbre calibre qui a tout de suite rencontré un succès formidable outre-Atlantique.

Des dizaines de milliers d'exemplaires de ce qui allait devenir la "montre des présidents" sont vendues aux Etats-Unis dès 1947. La demande est telle que Vulcain va émettre des bons de réservation afin d'assurer à ses clients la possibilité d'acheter une montre-réveil dès qu'elle sera en magasin. Les présidents des Etats-Unis sont d'excellents ambassadeurs pour Vulcain. Truman, Eisenhower, ou encore Nixon possèdent une montre avec le calibre Cricket au son si particulier, des clients de choix qui passent parfois d'importantes commandes pour équiper leurs services. La marque locloise perpétue d'ailleurs la tradition, Barack Obama s'est vu offrir un exemplaire de cette montre après son investiture.

Avec la crise du quartz dans les années 1980, Vulcain diminue progressivement son activité et fermera son usine chaux-de-fonnière au 153, rue de la paix en 1998. Une période difficile pour la marque qui s'achève en 2001 avec le rachat de la marque par le groupe d'investisseurs PMH SA, parmi lesquels Bernard Fleury, actuel CEO de la marque.

La vieille usine est revendue, Bernard Fleury désire trouver un lieu susceptible d'accueillir la renaissance de Vulcain. "On cherchait un écrin qui correspondait à la marque" , confie-t-il. Son envie de concilier la belle architecture et l'activité horlogère va le mener au Locle, la maison du chemin des Tourelles ayant de nombreux atouts pour accueillir Vulcain.

Dans cet élégant quartier, l'édifice est des plus remarquables. Un balcon en fer forgé donne directement sur le vaste parc de 3500 m2 où un bassin et de nombreux arbres apportent de la fraîcheur au lieu. L'intérieur n'est pas en reste avec des pièces style art déco, des parquets impeccables dans le showroom du rez-de-chaussée et de grandes fenêtres dans les ateliers du deuxième étage.

"Entre un et deux millions de francs" , c'est l'investissement consenti pour l'achat et les travaux dans la maison, "soit à peu près le coût d'un premier stand d'exposition à Baselworld" , estime Bernard Fleury.

Ce bâtiment confère à Vulcain une indépendance certaine et une vitrine exceptionnelle pour valoriser les produits de la marque, à commencer par sa collection privée qui retrace l'histoire de l'entreprise.

Au-delà de sa fonction d'écrin, cette maison est aussi un cadre de travail exceptionnel pour les employés de la marque. Une vingtaine de personnes oeuvrent quotidiennement dans la maison du Locle où se trouve le seul site d'exploitation de Vulcain. Ici on travaille de manière artisanale, le but est de fabriquer des objets qui se transmettent. Régulièrement, certains clients envoient des modèles Vulcain conçus en 1950 afin de les entretenir.

Singulière façade

L'ensemble des installations a été aménagé à l'arrivée de Vulcain qui a dû restaurer le réseau électrique et faire d'importants travaux pour organiser l'activité de ses ateliers. La singulière façade rose et l'organisation de la maison sur trois étages est un héritage des précédents propriétaires. Ceux-ci avaient autrefois transformé l'édifice pour y aménager un appartement par étage, loués par certains directeurs de la marque Tissot, installée à quelques mètres, dans la même rue.

Aujourd'hui, les horlogers ne dorment plus au 4, chemin des Tourelles. Dans la petite maison rose, ils travaillent au succès de Vulcain. Placés sous la protection du dieu du feu et des métaux, qui créait des bijoux pour les déesses.

VOYAGE AU LOCLE

INFO+


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top