17.02.2017, 00:01  

Une division de Johnson & Johnson va changer de mains

Abonnés
chargement
Le site de production du Locle, qui fabrique une valve pour traiter l’hydrocéphalie, fait partie de l’entité Codman NeuroSurgery, qui pourrait passer de Johnson & Johnson à Integra LifeSciences.

 17.02.2017, 00:01   Une division de Johnson & Johnson va changer de mains

Par stéphane devaux

LE LOCLE - Integra LifeSciences a fait une offre pour Codman NeuroSurgery.

Les oriflammes flottant devant le bâtiment de Johnson & Johnson, rue Girardet 29, au Locle, devraient bientôt céder le mât à un autre visuel: celui de la société américaine Integra LifeSciences. Cette dernière a communiqué mercredi avoir fait une offre d’achat pour la division Codman NeuroSurgery, qui englobe le site de production loclois.

Le géant pharmaceutique du New Jersey a...

Les oriflammes flottant devant le bâtiment de Johnson & Johnson, rue Girardet 29, au Locle, devraient bientôt céder le mât à un autre visuel: celui de la société américaine Integra LifeSciences. Cette dernière a communiqué mercredi avoir fait une offre d’achat pour la division Codman NeuroSurgery, qui englobe le site de production loclois.

Le géant pharmaceutique du New Jersey a confirmé la réception de cette offre. Le porte-parole de son entité suisse confirme que la transaction devrait vraisemblablement avoir lieu vers la fin de l’année. «Sous réserve de remplir toutes les conditions légales liées à ce genre de transaction», croit-il utile de préciser.

Marché international

Mais pourquoi les deux entreprises se mettraient-elles d’accord pour une telle transaction, pesant plus d’un milliard de dollars? Selon Thomas Moser, porte-parole, «le portefeuille de produits de Codman NeuroSurgery, qui comprennent ceux qui sortent de l’usine du Locle, serait un excellent complément aux produits d’Integra». Laquelle cherche à renforcer sa présence sur le marché international. Offrir une palette complète de solutions dans le domaine de la neurochirurgie serait pour elle un excellent moyen d’y parvenir.

Et pour Johnson & Johnson? «Nous ne sommes plus en mesure d’investir dans ce domaine dans des proportions permettant d’assurer une croissance à long terme», nous répond-on. Et cela compte tenu d’autres priorités. «Integra LifeSciences représente une opportunité pour le développement de Codman NeuroSurgery», ajoute J & J, qui dit analyser «de manière réfléchie et continue son portefeuille de produits».

Et pour le personnel actuellement actif au Locle, dans l’entité initialement connue sous le nom de Medos? Logiquement, elles devraient être transférées chez Integra LifeSciences. Le porte-parole, ainsi que le directeur de Johnson & Johnson sur sol neuchâtelois, Frédéric Ducret, soulignent que les collaborateurs ont été informés lors d’une séance qui s’est tenue mercredi. «Ils ont également eu l’occasion de faire part de leurs interrogations.»

Secrétaire syndical auprès d’Unia, Francisco Pires précise pour sa part qu’une période de consultation vient de s’ouvrir. Interpellé sur des menaces de licenciements, il met le doigt sur le risque de doublons, toujours possible entre l’actuelle maison mère et le repreneur.

Porte d’entrée

C’est par le biais de Medos que le géant Johnson & Johnson a fait son entrée dans le canton de Neuchâtel, lorsqu’il a racheté cette société en 1991. Son histoire démarre en 1983, avec le développement d’une thérapie révolutionnaire contre l’hydrocéphalie, mise au point par deux chercheurs, dont l’ingénieur loclois Jean-Jacques Desaules. Il s’agissait en l’occurrence d’une valve programmable permettant de remédier à l’augmentation sévère du volume dans les espaces contenant du liquide cervical. Valve toujours produite aujourd’hui.

Sur son site internet, Johnson & Johnson rappelle qu’il est le plus gros employeur américain en Suisse, avec plus de 6000 collaborateurs répartis sur des sites de production dans huit cantons au moins. Dans le canton de Neuchâtel, la firme du New Jersey est active au Locle et à Neuchâtel.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top