Réalité parallèle

Le rêve de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, a inspiré cet «Air du temps» au journaliste Bayron Schwyn.
22 oct. 2021, 10:08
/ Màj. il y a 4 jours
AirDutemps-BayronSchwyn

Facebook serait sur le point de changer de nom. Pas de panique, on ne parle pas du réseau social, mais du groupe.

Vous le savez sûrement, en plus de la plateforme où l’on devient «amis», le géant américain s’est notamment offert Whatsapp et Instagram.

Mais les simples écrans, ça va un moment. Le big boss Mark Zuckerberg voit bien plus grand: créer un «métaverse». Une sorte d’univers numérique parallèle, accessible via Internet, où l’on pourrait «se rendre», rencontrer nos «amis» et sûrement faire plein d’autres choses.

Bon, nous ne nous y baladerions pas vraiment. Plutôt un hologramme de notre carcasse physique (avec filtres?) ou des avatars.

Le projet est encore à ses balbutiements. Mais, en gros, cela pourrait ressembler à ça: on reste bien au chaud chez nous, équipés d’un casque de réalité virtuelle, de capteurs et on vit notre vie, comme si c’était la vraie. Avec toutes les sensations qui vont avec.

Mais malgré tous les artifices numériques à disposition, ce n’est pas simple de créer un faux monde qui nous fasse ressentir les mêmes choses que le vrai. Pour y parvenir, Mark Zuckerberg compte notamment sur les 10 000 emplois qu’il désire créer pendant cinq ans dans l’Union européenne.

Je ne sais pas vous, mais moi, ça ne me parle pas trop cette histoire. Enfin, c’est aussi ce que je disais aussi au début de l’ère Facebook. Et depuis, j’y passe, disons, «pas mal» de temps. Alors on se retrouvera peut-être de l’autre côté…


Contenu

par Bayron Schwyn