Le bon exemple

Vous aussi vous avez lu des commentaires limites sur le futur vote sur la reconnaissance des communautés religieuses? Dans son air du temps, Matthieu Henguely propose sa solution pour faire rayonner le vivre ensemble.
16 sept. 2021, 05:30
/ Màj. le 23 sept. 2021 à 11:06
AirDutemps-MatthieuHengue_2

Etant très peu porté sur la religion, le vote sur la reconnaissance des communautés religieuses ne m’intéresse, a priori, que peu. Mais en lisant les commentaires sur les articles que nous avons consacrés au sujet, je dois avouer qu’une petite peur point à l’horizon.

Non, pas une peur de l’autre, ou de telle ou telle religion, comme tentent de la créer certains, via des prises de parole parfois puantes. Mais la peur d’un climat délétère qui pourrait résulter de ce vote, ou des prochains, suivant le verdict des urnes le 26 septembre.

Le vivre ensemble a besoin de bon exemple pour prospérer. S’il n’en manque pas à Neuchâtel, on en trouve parfois de plus insolites ailleurs. Saviez-vous que la signature puis les bonnes performances de l’attaquant égyptien Mohammed Salah au Liverpool FC a fait baisser les actes anti-musulmans dans la ville anglaise et sa région?

En 2019, une étude de l’université de Stanford, aux Etats-Unis, a mis en évidence une relation entre l’arrivée du joueur dans le club de football (en 2017), la grosse centaine de buts qu'il a marqués et une baisse notable (18,9%) des crimes de haine et islamophobes dans le Merseyside, la région de Liverpool, durant les deux ans qui ont suivi. Les messages anti-musulmans avaient aussi diminué de moitié durant la même période. 

Ça me donne une idée pour éviter, quoi qu’il arrive, d’éventuelles tensions avec ce vote. Et si on s’arrangeait pour faire signer Salah à Neuchâtel Xamax?

par Matthieu Henguely