Avoir 20 ans en 2020: comment les jeunes Neuchâtelois le vivent-ils?

Ils ont fêté leurs 20 ans en 2020. D’ici à fin décembre, «ArcInfo» va à la rencontre d’une quarantaine de jeunes afin qu’ils racontent cette année très spéciale secouée par une double crise, sanitaire et climatique. Métiers d’avenir, habillement, amours, militantismes, le dossier #Avoir20ansEn2020 décode leur monde et donne des pistes inspirantes.
09 déc. 2020, 17:06
/ Màj. le 16 déc. 2020 à 11:04
Portraits SNP

Neuchatel, 10 01 2018
Photo : © David Marchon

Ils sont environ 2000 Neuchâteloises et Neuchâtelois à souffler 20 bougies durant cette année marquée par le Covid-19. Ils ont surtout 20 ans en 2020 dans un monde qui tangue, aux contours toujours plus flous. Où la crise climatique se double d’une pandémie. A une époque où beaucoup souhaitent un changement de paradigme, alors que d’autres restent arc-boutés sur un modèle imaginé comme seul possible.

A 20 ans, ils ont l’énergie et la volonté légitime d’inventer un nouveau terrain de jeu, plus juste, et les contradictions qui vont avec. Ils manifestent pour le climat tout en prenant l’avion comme le bus. Ils souhaitent une totale liberté en termes de genre et de sexualité. Mais ils refusent souvent tout avis opposé.

«ArcInfo» est allé prendre le pouls de cette génération. Cette série de rendez-vous, d’ici à fin décembre, commence par la rencontre avec 20 jeunes de 20 ans qui nous racontent leurs aspirations. Sont-ils tous des manifestants dans l’âme? Rêvent-ils de mariage et d’enfants? Quelles sont leurs valeurs, leurs inquiétudes?

Vingt ans célèbre un cap important: celui des choix, des expériences, des rencontres amoureuses, de l’envol. Mais 2020 s’est révélée un vrai casse-tête pour étudier ici ou à l’étranger. Qu’en est-il de l’amour au temps du Covid? Leur sincérité est touchante. Nous avons également décodé avec des spécialistes leurs styles vestimentaires, décrypté les technologies qui les entourent ou encore les métiers qui marqueront leur futur. Nous vous raconterons le parcours inspirant de jeunes qui ont créé leurs sociétés. Comme Serhat, réfugié kurde, devenu un serial entrepreneur. Lors d’un live Instagram, vous pourrez lui poser toutes vos questions.

Avoir 20 ans en pleine pandémie leur a déjà appris une chose: la liberté est terriblement précieuse.

Retrouvez ce dossier sur notre site et les réseaux sociaux avec le hashtag #Avoir20ansEn2020.

par Sophie Winteler